dimanche 13 novembre 2022

«Levez les yeux !»

Jésus n'attend pas de vous le syndrome du super héro. Si vous levez les yeux sur l'ordre de Jésus, que voyez-vous?


Nul n'est une île, dans le plan de Dieu. Selon la Parole de Dieu, Nul ne naît pour lui-même.

«En effet, nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur.» (Romains 14.7-8)

Un petit enfant avait son anniversaire le 25 décembre, jour qui a été choisi pour célébrer la Nativité (incarnation) de Christ, qui s'est fait homme. Un jour, voyant le grand nombre de personnes réunies dans sa maison le jour de Noël, le jeune garçon dit à son père : «Il y en a beaucoup des gens qui fêtent mon anniversaire !»


Un mensonge depuis l'enfance : le syndrome du super héro

Les héros du cinéma sont seuls et sauvent le monde des symptômes du péché. C'est un gros mensonge d'Hollywood qui véhicule le syndrome du super héro; les super héros sont des demi dieux qui s'attaquent aux symptômes de ce qui cause le mal.





Le petit enfant se voit le centre de tous. Et souvent l'adulte aussi. L'humain naturel voit sa vie au centre et sa compréhension est que le monde gravite autour de lui. Mais il faut que les parents amènent l'enfant à maturer. Mais qu'arrive-t-il à l'adulte qui pense encore comme un enfant ? Un adulte qui se voit encore le centre du monde est un monstre.

Un petit enfant avec une vision enfantine de soi et de la vie c'est normal. Il a besoin d'être guidé dans son développement personnel et social. Un adulte qui se croit le centre de l'humanité, c'est une anomalie. 

Même ceux qui ont reçu Christ depuis des années peuvent devenir aveuglés par les liens du Moi. Les liens du moi nous empêchent de servir pleinement.


Un corps (l'Église) = plusieurs membres

La Parole de Dieu nous montre que l'assemblée ou peuple du Seigneur est un corps en plusieurs membres.

«Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. [...] L'oeil ne peut pas dire à la main: Je n'ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n'ai pas besoin de vous. [...] Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait, afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.» (Extrait de 1 Corinthiens 12.14-26)


Paul (Saul devenu apôtre), s'adressant à ceux qui sont unis à Christ par leur foi, ajoute :

«Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.» (1 Cor. 12.27)

Un petit enfant avec une compréhension d'enfant c'est normal. Un adulte qui dit des mots d'enfants, qui pense comme un enfant et qui se croit le centre de l'Univers, c'est ce qui est le plus désolant pour le Seigneur qui a codé l'ADN.

Même ceux qui sont chrétiens depuis des années peuvent devenir aveuglés par les liens du Moi. Les liens du moi nous empêchent de servir pleinement.


«Levez les yeux!»

Un jour, dans son ministère terrestre, Jésus dit aux disciples qu'il a appelés: «Levez les yeux!»

Il vient d'annoncer à une femme de Samarie, au puits de Jacob, la promesse du Saint-Esprit; L'Eau vive éternelle, donnée à ceux qui reçoivent Christ, afin de jaillir vers l'extérieur du moi.

«Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire. Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? -Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains. - 1Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t'aurait donné de l'eau vive» (Jean 4.7-10).

 [...]

Quand les disciples reviennent d'acheter des vivres, «Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre. Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.» (Jean 4. 34-35).

Pourquoi lever les yeux ? 

Parce qu'il nous faut lever les yeux pour voir autre chose que notre ventre ou nos pieds; autre chose que nos besoins et problèmes personnels. Il faut lever les yeux physiques, mais davantage les yeux de notre esprit, notre vie intérieure née et renouvelée par un acte de grâce (immérité) et de révélation de Jésus.

«Levez les yeux», c'est :

  • cessez de vous centrer sur vous-mêmes et sur le temps présent; 
  • cessez de ne voir que dans le visible; 
  • préparez le monde à la venue de Jésus; 
  • aplanissez le chemin du Seigneur, le Roi des rois qui revient bientôt. 
Les gens sans foi voient le visible. Vous avez la tête baissée et Jésus vous interpelle. Il vous dit : «Lève la tête». 


Vous levez la tête sur l'ordre de Jésus. Que voyez-vous?

  • Qu'est-ce que Jésus a pour vous?
  • Que devez-vous mettre en règle dans votre vie?
  • Qu'avez-vous refusé de faire? 
  • Qu'avez-vous bloqué? 
  • Où avez-vous dit «Non, Seigneur» à Celui qui commande l'Univers; qui dit une parole et les choses viennent à l'existence? 

Confessez votre résistance. Confessez votre manque de foi. Levez les yeux! Lève les yeux et reçois afin de pouvoir donner par ton service. 


La prière n'est pas une liste de tâches données à Dieu!

Ce serait un immense non-respect. Ne faites pas que parler devant Dieu pour ensuite vaquer à vos occupations et préoccupations. Prenez aussi le temps d'écouter et recevoir de sa Parole. La prière n'est pas un monologue, ni une liste de tâches données à Dieu!

Après trois ans de formation ministérielle intense, avec le meilleur Maître (Jésus), l'apôtre Pierre a eu le cœur brisé. Il avait échoué par la force humaine, la chair. Il avait renié son Messie et son ami, à cause de la peur des hommes.

Mais plus tard, ce même Pierre, rempli du Saint-Esprit, déclare à un malade: «Je n'ai ni argent, ni or, mais ce que j'ai , je te le donne. Au nom de Jésus, lève-toi et marche !» (Actes 3.6) et un homme malade, depuis la naissance, a cru et s'est levé.

Cet homme était depuis des années à la porte du temple (1) et les disciples en formation, et même Jésus, sont déjà passés près de cette porte. Mais ce jour-là était le jour de la rencontre de l'homme avec Dieu et d'un acte d'écoute et d'obéissance de l'apôtre Pierre. C'était après la résurrection et l'ascension de Jésus retourné dans sa gloire première. Pierre pouvait donner des éclaboussures du Ciel, parce qu'il avait reçu; parce qu'il avait compris: «C'est par mon Esprit, dit le Seigneur.», annonçait le prophète (extrait de Zacharie, chap. 4)


Le sacrifice de l'effort humain autosuffisant ne plait pas à Dieu

Un autre futur serviteur nommé Saul, avant de recevoir Christ comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs, croyait rendre un culte à Dieu en persécutant les chrétiens, en les livrant au supplice.

Il lui a fallu être arrêté par Christ ressuscité. Alors que Saul, un pharisien zélé, était sur un chemin de haine religieuse, il fût arrêté par le Seigneur qui se révéla à lui et le rendit aveugle pour un temps. Il deviendra l'apôtre Paul, un apôtre de la grâce et par la grâce de Dieu. L'apôtre Paul a dû comprendre qu'il était aveugle, avant de voir en esprit et en vérité. 


Quand Jésus/son Esprit repousse les ténèbres, qu'arrive-t-il dans une vie?

Nous voyons. Nous voyons la réalité. Nous voyons ce qui est important. Nous voyons les besoins. Nous voyons les choses précieuses et célestes et nous voyons les choses viles et terrestres, afin que nous puissions désormais faire les bons choix et marcher de progrès en progrès.

Que vois-tu?

Lorsque j'écrivais la première structure de ce message, le 20 août 2021, un pays est devenu un fardeau de prière sur mon cœur. J'ai demandé : «O Jésus... Haïti... Souviens-toi d'Haïti... Mon cœur te prie pour Haïti... Libère. Sauve. Guéris le pays.»

Que vois-tu, homme naturel? L'apparence. Mais quand en tant qu'homme ou femme renouvelés par l'adoption dans la famille de Dieu et qui a reçu l'Esprit de l'adoption tu relèves la tête sur l'ordre de Jésus, tu regardes à nouveau. Que vois-tu alors?

Des gens...

  • anxieux, 
  • insécures, 
  • sous influence ou aveuglement démoniaques, 
  • des gens en guerre contre Dieu et qui le maudissent alors qu'ils l'ont exclu de leur vie, 
  • des gens suicidaires et sans espoir, 
  • des gens liés par des substances chimiques, 
  • des gens qui perdent leur emploi ou qui travaillent mais n'arrivent pas et s'épuisent, 
  • des gens désemparés parce qu'à 50 ou 60 ans et plus, il est difficile de changer de travail... 
  • des gens qui ont fixé comme but ultime de leur vie des faux dieux, comme les richesses, le travail, le succès personnel...
  • des gens centrés sur eux-mêmes qui reproduisent la souffrance autour d'eux...
Certainement, plusieurs gens aveuglés, regardant à eux-mêmes, qui ne connaissent pas les riches bénédictions et réponses de Dieu pour eux.

Au nom de Jésus, ce que j'ai, je te le donne ! Parce que j'ai reçu sans mérite personnel l'Esprit de Dieu, l'Esprit de Jésus.

_______________
1.     Extrait du livre des Actes, chap. 3 : «Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l'heure de la prière: c'était la neuvième heure. Il y avait un homme boiteux de naissance, qu'on portait et qu'on plaçait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle, pour qu'il demandât l'aumône à ceux qui entraient dans le temple. Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l'aumône. Pierre, de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit: Regarde-nous. Et il les regardait attentivement, s'attendant à recevoir d'eux quelque chose. Alors Pierre lui dit: Je n'ai ni argent, ni or; mais ce que j'ai, je te le donne: au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. Tout le monde le vit marchant et louant Dieu. Ils reconnaissaient que c'était celui qui était assis à la Belle porte du temple pour demander l'aumône, et ils furent remplis d'étonnement et de surprise au sujet de ce qui lui était arrivé.»

mercredi 6 juillet 2022

La localisation de l'arche du déluge de la Genèse confirme le récit biblique de Noé et sa famille

L'arche de Noé retrouvée. Les dernières technologies mises à profit confirment la localisation du site de l'échouage de l'arche de Noé, ce navire de grande dimension du le récit du déluge biblique de la Genèse (chap. 6 à 9). C'est par elle que, Noé, ce prédicateur de la Justice de Dieu, sauva sa famille et des animaux en grand nombre. 

Il a été révélé à l'avance à Noé un grand jugement à venir. Malgré les risées de ces contemporains, Noé a prêché la Justice du Seigneur, acceptant de passer pour fou aux yeux de sa génération.


« Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Eternel ». (Genèse 6.8)

__________

«Car si Dieu
 ... 
n'a point épargné le monde ancien, mais a gardé Noé, lui huitième, [qui était] le hérault de la justice; et a fait venir le déluge sur le monde des impies; 
...
Le Seigneur sait [ainsi] délivrer de la tentation ceux qui l'honorent, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement »
... (extrait de 2 Pierre, chap. 2, trad. Bible Martin )




Les images numériques de scan sont une gracieuseté du site NoahsArkScans.com


En fait, l'emplacement était connu et même vénéré il y a des millénaires, mais il aura fallu attendre les nouvelles technologies pour confirmer les découvertes et connaissances orales et écrites du passé et analyser le sous-sol de l'emplacement présumé des anciennes structures du bateau. Ci-dessous, une vue aérienne de 1961 montrait une exception géométrique.



Le tout se trouve bien au sec à quelques centaines de kilomètres des mers les plus proches. En fait, le récit biblique mentionne comme site de l'échouage les montagnes d'Ararat (une région) et non pas le mont Ararat. Le parc national de l'arche se trouve à env. 28 km au sud du site du Mont Ararat et à env. 450 km à l'ouest de la Mer Caspienne et 320 km à l'est de la Mer Noire (39.440608, 44.234827).

Noah's Ark Genesis Flood Documentary est un film documentaire destiné au public, faisant le sommaire et la vulgarisation scientifique des recherches et données connues les plus récentes et des techniques fiables plus anciennes. À la grande question à savoir si les faits et l'arche sont avérés, le grand nombre de preuves obtenues en collaboration avec l'Université d'Istanbul pointant dans une même direction permet de répondre oui.


- On nous présente de récentes données captées avec les nouvelles technologies montrant l'évidence d'anciennes structures de la forme d'un immense navire, sous la surface du sol, avec des anciennes structures linaires attestant de fabrication humaine (les fameux ponts ou étages et cellules décrits en Genèse 6)






- On y atteste aussi des informations validées par des forages et fouilles révélant des artéfacts anciens comme le bois pétrifié avec métaux de fixation, une ancienne sépulture pillée plus loin sur le site, des fossiles marins attestant que le site a déjà été sous la mer, etc. 

- Le site révèle aussi ce qui apparaît comme l'autel ayant servi aux sacrifices post-diluviens, là où Noé sacrifia des animaux purs à l'Éternel.

- On mentionne des témoignages d'activités humaines très anciennes. Par exemple, le site était vénéré il y des millénaires. Sa localisation a été historiquement citée comme une évidence visible, jusqu'au 7e siècle de notre ère.

- Le documentaire se distingue de certaines fraudes archéologiques et fait un bref retour sur d'anciennes fausses représentations (au Mont Ararat à proximité), et fait état d'anciens pillages d'une sépulture par des chercheurs de trésors.

On y apprend que le seul bois de l'arche qui reste est enfoui sous le sol et soit pétrifié (comme dans le processus de fossilisation, par lequel des minéraux remplacent la forme de la matière organique du bois) ou soit encore décomposé, selon le processus naturel. Ceci a toutefois laissé des évidences et anomalies souterraines ayant pu être captées par les nouvelles technologies de scan, surtout à partir de 2014 avec les nouvelles autorisations gouvernementales de l'autorité turque dans un partenariat avec l'Université d'Istanbul. En 2021, de nouveaux scans ont ainsi été effectués. De là, des forages exploratoires (par carrotage mécanique) ont pu aussi être effectués en 2021.


gracieuseté du site NoahsArkScans.com





Parmi les activités anciennes à proximité du site de l'échouage, on note les très anciens toponymes comme le village des Huit (des 8), mais aussi l'autel de pierre, les quelques restes de la sépulture d'une femme de grande taille (femme de Noé) pillée au fil des ans, les ruines de la maison, l'emplacement où se trouvait la vigne plantée par Noé au sortir de l'arche lorsque le sol a permis l'agriculture, les anciennes grosses pierres d'ancres stabilisatrices trouées ayant servi à recevoir des cordages dans le but (attachées sous la coque) de stabiliser les anciens vaisseaux, selon une technique connue pour les empêcher de chavirer dans les mers, etc.).

Enfin, on peut réfléchir sur ce que cela nous dit aujourd'hui, alors que ces événements cités par Jésus et l'apôtre Pierre sont confirmés par maints témoignages sur le site et dans les écrits et traditions?


Jésus déclara au sujet du temps de Noé (Matthieu chap. 24)

37 Lors de la venue du Fils de l’homme, les choses se passeront comme au temps de Noé ; 38 en effet, à l’époque qui précéda le déluge, les gens étaient occupés à manger et à boire, à se marier et à marier leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans le bateau. 39 Ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que vienne le déluge qui les emporta tous.

Ce sera la même chose lorsque le Fils de l’homme viendra. 40 Alors deux ouvriers travailleront côte à côte dans un champ : l’un sera emmené, l’autre laissé. 41 Deux femmes seront en train de tourner la pierre de meule : l’une sera emmenée, l’autre laissée.

42 Tenez-vous donc en éveil, puisque vous ignorez quel jour votre Seigneur viendra. 43 Vous le savez bien : si le maître de maison savait à quelle heure de la nuit le voleur doit venir, il resterait éveillé pour ne pas le laisser pénétrer dans sa maison. 44 Pour cette même raison, vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à un moment que vous n’auriez pas imaginé que le Fils de l’homme viendra.

(voir aussi Lc 12.41-48)

L'apôtre Pierre précise qu'un jugement majeur arrivera non par l'eau mais par le feu, pour ceux qui n'auront pu l'éviter (1)

Je vous invite à voir (en anglais pour le moment) ce qui est en quelque sorte un sommaire des études réalisées en collaboration avec le Gouvernement turc et l'Université d'Istanbul.

Noah's Ark Genesis Flood Documentary Evidence for Its Location, Genesis Flood! Proof Bible Is True!

HolyLandSite



_______________
1.    
Voici le jugement terrestre (avec des conséquences éternelles) auquel Jésus veut que vous échappiez par la foi en son ouvre (autre article : Jésus a donné sa vie; TOUTE sa vie pour toi)

2 Pierre, chap. 3:

« 1 Voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l'une et dans l'autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence,
2 afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres;
3 sachez avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, et marchant selon leurs propres convoitises.
4 Ils disent: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.
5 Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, ainsi qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau,
6 et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau;
7 mais, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.
8 Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.
9 Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.
10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu'elle renferme sera consumée.
11 Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes.
12 Attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu, jour à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront!
13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.
14 C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irréprochables dans la paix.
15 Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.
16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine.
17 Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
18 Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit la gloire, maintenant et pour l'éternité! Amen!»
(traduction Nouvelle édition de Genève, 1979) 


 

jeudi 26 mai 2022

Interaction avec le livret «LUI- MÊME» De A.B. Simpson, co-fondateur de l'Alliance Chrétienne et Missionnaire

Albert Benjamin Simpson est le fondateur de la Christian and Missionary Alliance (CMA), à la fin du 19e siècle. Le pendant francophone de la CMA est l’Alliance Chrétienne et Missionnaire (ACM). Cette interaction avec le livret « LUI- MÊME », lequel est en fait un sermon majeur de A.B. Simpson,  a été rédigée en contexte d’une formation de transition de ministère d'une dénomination sœur vers l’ACM (CMA).

Albert Benjamin Simpson

Lui-même est un sermon majeur de A.B. Simpson


Préambule (2022)

Mon interaction avec le livret « LUI- MÊME » de A.B. Simpson (document PDF) a été rédigée en contexte d’une formation de transition de ministère vers l’ACM (CMA) en 2003 (1). Le but de la formation était de bien comprendre ce qui fait de l’ACM ce qu’elle est et n’est pas, en étudiant ses origines, son histoire et sa pensée. C’était de voir comment en appliquer et vivre l’approche dans le concret. L’ACM n’est pas pentecôtiste, au sens où le parler en langue(s) n’est pas le don des dons, ni même considéré pour devenir membres. Et il n’est pas pratiqué publiquement. L’ACM n’est pas non plus baptiste (du moins ne devrait pas) et demeurait, lors de mon passage, ouverte avec une déclaration de foi simple; ce qui est essentiel selon moi.

Voici le partage principal de cette publication sur un texte qui fût en fait un sermon de l'homme de Dieu.

La demande de la formation suivie consistait non pas en un résumé, mais plutôt à écrire une page d’interaction sur ce petit livret , sur 1 des 2 thèmes suivants :

    a) Comment je peux entrevoir le lien entre la vie de Simpson et les doctrines de l’ACM telles qu’exprimées dans le livre de Bailey, “ Pour faire revenir le Roi ”

OU     b) Comment une ou ces vérités m’interpellent personnellement, et peuvent être vécues encore mieux au niveau de mon Église locale. 


Interaction avec le livret « LUI- MÊME » De A.B. Simpson (lecteur DocPlayer)

Question choisie : Comment une de ces (ou : une ou ces?) vérités m’interpellent personnellement, et peuvent être vécues encore mieux au niveau de mon Église locale? 


LE QUOI : au sujet de de la recherche d'une guérison ou de toute autre bénédiction spirituelle

«... ce n'est ni une bénédiction (...) ni ceci, ni cela», ce n'est pas quelque chose mais quelqu'un: c'est Christ, c'est Lui-même (...) Beaucoup en ont accepté l'idée mais n'en retirent rien. Ils ont reçu cela dans leur intelligence et dans leur conscience mais, pour une raison ou pour une autre, ils ne l'ont pas reçu Lui-même dans leur vie et dans leur esprit...» (p.2).

Simpson le constate ainsi : les chrétiens perçoivent J'ai reçu une guérison, ou ceci ou cela. Pourtant, ce n'est que l'ombre de l'intention divine qu'il a découverte dans sa vie et son expérience personnelle et ministérielle; une vérité vivifiante bien différente. Parce qu'il a appris à le vivre, il pouvait alors le communiquer. Comme Il l'a bien exprimé, nous n'avons pas besoin de chercher sanctification et sainteté en réponse à notre faiblesse, ou joie en réponse à nos épreuves, ou providence en réponse à nos besoins, ou guérison divine, sagesse, volonté et capacité, comme si ces choses étaient des pièces spirituelles détachées. Jésus ne donne pas ces choses; il est Lui-même, en Sa personne, la communication de TOUT ce dont nous avons besoin pour aujourd'hui.

Ma compréhension : La tendance naturelle est de voir les bénédictions de Dieu en pièces détachées espacées dans le temps et sans rapport avec la vie quotidienne (aujourd'hui), mais seulement en des occasions précises (crise, détresse ou autre). Nos expériences deviendront alors comme celles de la Ligue du vieux poële, ces anciens joueurs de hockey sur glace qui se rappelaient les bons souvenirs du passé pendant les entractes de la série télévisée La Soirée du hockey. Mais ils ne jouaient plus, ils se souvenaient... Si quelqu'un n'est pas vivifié par Jésus en lui, au quotidien, sa vie sera comme un ramassis d'événements ponctuels isolés, souvent des années en arrière. 


LE COMMENT : «Je dois être rempli à nouveau chaque jour et cela perpétuellement» [...]

L'image d'une bouteille plongée dans l'océan, laquelle est toujours remplie, mais aussi toujours renouvelée par l'eau qui y circule me plaît et me parle beaucoup. Parfois, lorsque je parle à des chrétiens sur la nécessité d'être non seulement rempli, mais rempli de nouveau, quelques-uns ne comprennent pas ce que je veux dire. A.B. Simpson a trouvé et précisé (avant moi) ce que j'essayais de dire; que le fait d'être rempli initialement n'est pas la fin mais le début d'un renouvellement indispensable, en mode continu, à tout serviteur de Christ. À ce que je percevais (rempli de nouveau régulièrement), Simpson rend plus clair à ma pensée, l'idée de perpétuellement. Je ne veux pas dire que je le vis à ce stade avec la même intensité que Simpson... Son illustration m'aidera en tout cas, à mieux communiquer cette vérité.

Oui mais comment cela peut-il être mieux vécu au niveau de l'Église locale? Cela pourra être vécu dans la vie de l'Église locale et dans les divers ministères, quand nous reconnaîtrons où Dieu travaille et n'essaierons pas de prolonger ou de choisir ce qui ne porte pas de vie, de copier un programme, etc. Certainement, premièrement aussi, en le vivant moi-même avec Lui-même. Je dois laisser vivre Jésus en moi; renoncer à mon territoire; le laisser occuper et remplir sa maison spirituelle (moi). Je ne dois pas être comme le légendaire Barbe Bleue et sa pièce interdite. Ma vie ne doit pas être compartimentée (travail – église – service chrétien – maison – loisirs – finances, ...) mais tout doit être interrelié avec Jésus vivant et circulant en moi, dans tous les recoins de ma vie. Chose certaine, je ne peux pas prêcher plus fort que ce que je suis (je serais menteur ou trompeur) mais je dois partager en toute simplicité ce que j'apprendrai à vivre en Lui-même. Je dois reconnaître et faciliter ce que le Père crée par l'Esprit et par Jésus dans l'Église. Quel repos de Dieu lorsque nous cesserons de porter les fardeaux de l'Église sur nos épaules! Il les portera Lui-même en moi et en nous, nous montrera comment faire, comme il faisait ce qu'il voyait faire par le Père (Jean 5:20).

Gilles B. [...] 8 mai 2003

______________

1.     (note ajoutée pour cette diffusion de mai 2022) Titre des sessions de formation pour la transition vers un ministère pastoral de l'ACM : Parcours d’un mouvement : L’Alliance Chrétienne et Missionnaire. Entre les années 1997-2005, mon épouse et moi avons migré comme membres provenant d’une dénomination charismatique, en vivant un genre de réinitialisation (repartant à 9 et non à 0 !). L'église de notre dénomination dans la ville où nous étions arrivés pour mon travail, s'était éloignée de ses fondements. Avec réflexion et prière, nous avons donc joint une église locale de l'ACM dont j'avais connu des frères de la dénomination en Gaspésie. J’ai d’abord été accueilli en tant que chrétien, puis impliqué progressivement (ex. sunday school des jeunes adultes, études bibliques envers les adultes), comité, ancien, puis pasteur durant 2 années. Le passage ministériel demandait 3 sessions de cours de transition vers l’Alliance Chrétienne et missionnaire, ce que j’ai trouvé très pertinent et apprécié. On pouvait rencontrer d’autres serviteurs qui vivaient aussi une telle transition, non seulement d’origine francophone, mais aussi, par exemple d’origine du continent africain, chinoise et espagnole (si je me souviens bien). Bref, nous y abordions la philosophie et l’histoire du ministère dans l’ACM, mais particulièrement, j’ai pu y découvrir la grâce agissante qui était avec A.B. Simpson.

Avec les quelques années dans le mouvement ou avec certains contacts dans le Québec francophone, j’ai pu constater pour ces années, que les assemblées peuvent être dirigées par des leaders avec une approche coupée du mouvement aux origines, ce qui teinte ce qu’est devenue la dénomination à la fin du 20e siècle et au début du 21e siècle. Au Québec, on ne voyait pas souvent (en pratique, dans les assemblées) les racines, la philosophie et la dynamique de l'alliance, telles connues sous la grâce vécue par A.B. Simpson et ses aides. Le mouvement pouvait alors se loger dans la famille charismatique. Le milieu anglophone du Canada était beaucoup plus dynamique. Il faut savoir que la CMA (ACM) est née d’un renouveau spirituel et sur la base d’une lancée d'un ministère de guérisons. Les dons spirituels y sont permis, bien que peu de membres, du moins ce que j’en ai vu au Québec, sachent de quoi il s’agit. Au début du 20e siècle aux États-Unis, la CMA a été divisée avec l’arrivée du pentecôtisme qui y recruté un grande nombre de membres et adhérents.

Un autre point observé consiste en la difficulté d’appliquer certains principes de leadership. Pour que l’assemblée devienne autonome, elle doit (devait ? car je ne sais pas ce qui en est en 2022) avoir un conseil d’anciens avec la même autorité que le ou les pasteurs. Dans une petite assemblée, des serviteurs de qualité, avec un profil de serviteur (chrétien disposé à servir) ou même pouvant se qualifier comme diacre, pouvaient se retrouver anciens, sans en avoir nécessairement l’appel et les qualifications. Ceci, ajouté à l’éloignement des principes et fondements de la CMA, a certainement nui au développement du mouvement dans la francophonie québécoise, où les quelques assemblées sont souvent petites. Le Québec a peu de grandes villes.

mercredi 23 mars 2022

La dernière Église

Un changement important dans la forme visible de l'Église. Une forte impression qui persiste (rédaction initiale le 19 mars 2022)


2022-03-19 et 23 (19 mars 3h AM et révisions 23 et 24 mars, 2022 relecture avec corrections 29 avril ete 9 mai 2022). Ce texte est évolutif et placé dans la prière (1)


L’Esprit du Seigneur dit : Les assemblées dénominationnelles résultant en leurs formes éclatées, divisées et redivisées, ou surspécialisées, telles que nous les avons connues, sont sur le point de perdre leur domination sur ceux qui m'appartiennent. La période où l’Église se divisait et redivisait, sur la base d’une interprétation ou d’un leader, est sur le point de se terminer, car le temps est trop court. 


Parole à mettre en prière

(l'utilisation du «je» dans ce qui suit n’indique pas l’infaillibilité du message, mais la personnalisation comme une parole de l'Esprit de Jésus)

L’Esprit du Seigneur dit : L’Église véritable qui va triompher du mal et des impies qui combattent contre moi n'aura pas un esprit qui divise sur des doctrines humaines, lesquelles décident de qui je suis et de ce que je fais ou ne fait pas, en se basant sur une décision d'un comité ou sur une période de l'Histoire ou une autre. L'Histoire n'est pas la référence. Mon Église sera formée des vrais croyants et des vrais bergers. Je (dit l'Esprit de Jésus) ne viens pas chercher des dénominations institutionnalisées, mais mon Église, composée de mes enfants.

Je vais préparer le cœur de chacun de mes enfants et des mes appelés, dans l’unité de mon Esprit, pour qu’ils la reconnaissent. Je vais les rassembler dans un même esprit dans le monde. Je créerai des rencontres en divers lieux et formes, comme j’ai appelé et rassemblé mes créatures sauvées à travers l’eau de la grande inondation. Préparez-vous, car

dimanche 20 mars 2022

Dons spirituels et miracles aujourd'hui : une allégorie humoristique

Les dons cesseront, oui mais quand ? Un chrétien adhérant à la doctrine du cessationisme (1) a été, dans la dernière année, frappé par une série d'événements fâcheux. Et comme si ce n'était pas assez, il se retrouve maintenant en détresse après une sortie de route de campagne en automobile. 

Après une crevaison d'un pneu avant en descente sur une route de campagne, un chrétien engagé a perdu le contrôle. Son véhicule a fait une solide sortie de route, dévalé un talus abrupte et fait des tonneaux avant de se retrouver dans un ravin. Heureusement, l'homme n'a aucune blessure mortelle, mais il a la jambe droite brisée et coincée, ne pouvant s'extraire du véhicule. Mais sa vie est à risque si personne ne le trouve, en contrebas de cette route peu achalandée où il n'y a jamais de marcheurs et son véhicule étant caché par des arbustes.

Dans sa détresse, le chrétien engagé déroge à la doctrine qu'il enseigne depuis des années aux nouveaux convertis de son église et a le réflexe de de prier le Père au nom de Jésus. À peine a-t-il conclu sa supplication, qu'il voit, étonné, un secouriste descendre la longue pente abrupte, comme soutenu par un cordage, en évitant les nombreux arbustes, mais étrangement, le blessé ne voit pas de corde. Ce dernier atteint rapidement le véhicule non visible depuis la route où aucun indice n'indique l'accident et survenu sans témoin.

L'homme à l'allure d'un sapeur pompier se penche vers notre malheureux qui esquisse un sourire, malgré sa jambe qui le fait souffrir. Il commence en disant : «Je suis (crispation de douleur) content de vous voir ...». Mais il est interrompu par l'inconnu. Ce dernier lui répond: «Vous avez fait appel aux ressources du Ciel, mais nous sommes désolés de ne pouvoir donner suite, le ministère Dons spirituels et miracles est aboli». Il laisse ensuite une Bible à notre cessationiste, lequel de toute manière, s'il meurt, va rejoindre la présence de Jésus.  L'étonnant, et il faut dire choquant secouriste, reprend la direction inverse avant de disparaitre rapidement, comme tiré par le haut par des intervenants invisibles. Mais tout en haut, il ne semble y avoir personne. Le secouriste atypique n'a ni radio de communication, ni échanges verbaux avec qui que ce soit, ni cordages, ni barquette d'évacuation pour ce genre de situation. Et la rapidité de son arrivée sur les lieux laisse perplexe; à peine trois minutes après l'accident.

Une heure plus tard, l'accidenté a parcouru quelques passages de la Bible, et sa théologie cessationiste est derrière lui. Il invoque à nouveau pour une intervention spéciale par la foi, en toute humilité et repentir, et cette fois il est secouru. Son témoignage ne sera jamais plus le même. Il n'aidera plus à douter, mais plutôt à croire en la puissance et souveraineté de son Seigneur, qui agit comme il le veut, selon les Écritures.

_______________

1.     Enseignement selon lequel les dons spirituels et miracles ont cessé après la fondation de l'Église par les apôtres.

mercredi 27 octobre 2021

Prier quand on ne sait pas si une difficulté est de Dieu ou du malin

Comment prier pour le secours de Dieu si nous ne savons pas si une souffrance est de Lui ou du malin? Déjà, dans un enseignement sur la prière, Jésus nous a donné à ses disciples une confession dont nous pouvons être certains, lorsque nous avons une connaissance trop partielle.

Nous vivons diverses difficultés en divers lieux du monde. Les chrétiens d'Orient souffrent et ont beaucoup souffert. Même chose dans certaines régions d'Afrique ou ailleurs. Au Canada, pays jusqu'à tout récemment de liberté et de prospérité, nos régions, sous leurs gouvernements respectifs, sont maintenant tour à tour sous un joug de règles sanitaires sévères et sans fin, maintenant avec des privations de libertés et même des menaces de pertes d'emplois pour, l'un après l'autre, des groupes de travailleurs qui ne se soumettent pas à un mensonge. Comment sait-on qu'il y a mensonge? Quand nous regardons les statistiques officielles et les comparons au discours politico-médiatique et aux mesures dites «sanitaires». Les provinces dictent même aux églises chrétiennes quand se réunir et comment se réunir. Elles disent quand chanter les louanges de Dieu et comment le faire (avec masque et distanciation sociale, etc.). Le Gouvernement canadien dépense sans compter, détruisant l'économie, prétendant réparer des conditions que lui et les provinces créent par des mesures disproportionnées en réponse au problème.

Traités comme des enfants à cause de règles du Gouverne-maman qui a exigé que les aînés, même autonomes en appartements privés, soient accompagnées pour les sorties, avant qu'ils soient interdits de se présenter dans des commerces. Pour ceux qui pensent que la vie est facile pour des personnes âgées en résidence au Québec durant le coronavirus : Ceci a été capté par moi au Québec, le 4 avril 2020 en matinée, période de confinement.

2020

Quelques jours avant le premier confinement de la population dans la province de Québec en 2020, un soir, je prenais conscience, comment la nouvelle vie nocturne était devenue bourdonnante, comme jamais auparavant. Je voyais que peuple et chrétiens s'étaient éloignés de leurs responsabilités.

2021

Et au début d'octobre 2021, depuis des semaines, sinon des mois, j'acquérais la conviction qu'à moins d'une conversion ou d'une réconciliation avec Dieu, un retour à la vie libre dans notre province francophone ne serait pas durable, si les gens retournaient à leurs pratiques d'avant crise. 

Esprits menteurs et meurtriers

Lorsque Dieu discipline ses enfants, ou qu'il avertit ceux qui ne le connaissent pas encore, Il parle avec vérité et non dans le mensonge. Inversement, le diable est le père du mensonge, jusque dans le contrôle des peuples.

«Votre père, c’est le diable, et vous voulez vous conformer à ses désirs. Depuis le commencement, c’est un meurtrier : il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il ment, il parle de son propre fond, puisqu’il est menteur, lui le père du mensonge.» (extrait de Jean, chap. 8)

Jésus dit qu'il en est de même, jusqu'à l'agression des âmes et des corps des personnes qui ne se placent pas sous la protection de Christ :

«C’est moi qui suis la porte. Celui qui entre par moi sera sauvé : il pourra aller et venir librement, il trouvera de quoi se nourrir. Le voleur vient seulement pour voler, pour tuer et pour détruire. Moi, je suis venu afin que les hommes aient la vie, une vie abondante. Moi, je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.» (extrait de Jean, chap. 10)

Le Dieu trinitaire, manifesté en Jésus, dans le Père et dans l'Esprit Saint, travaillent et se meuvent dans la vérité. Les anciens prophètes en sont un témoignage. Quand Dieu désirait livrer son peuple à la souffrance pour le ramener à Lui, ou avertir un peuple qui ne le connaissait pas, il le faisait dans la vérité, non dans le mensonge. Ceci est une différence majeure entre le travail du Seigneur et la séduction du malin

Comment prier quand on ne sait pas si la souffrance que nous vivons vient de Dieu ou du malin?


Nous savons actuellement que certaines des règles humaines sont d'inspiration diaboliques et au-dessus des hommes d'État. Et nous savons que Dieu peut permettre d'autre part la souffrance. Mais comment distinguer entre les deux volontés qui s'opposent dans la lutte pour la destinée éternelle de chaque être humain? Comment prier pour le secours de Dieu si nous ne savons pas si une souffrance est de Lui ou du malin? Déjà, dans un enseignement aux disciples sur la prière, Jésus a donné à ses disciples une confession certaine, même s'il nous arrive de manquer d'assurance, face aux combats spirituels et au «mystère de l'iniquité» agissant sur la Terre jusqu'à la seconde venue de Christ (1). 

Il a enseigné de demander entre autres : 

«Que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.» (extrait de Matthieu, chap. 6).

La volonté de Dieu notre Père n'est pas une volonté maléfique, diabolique. Lorsque nous ne savons pas comment séparer ce qui est bon de ce qui n'est pas de Dieu, 

  • nous avons d'une part la vérité comme indice de la source de la souffrance. 
    • D'une part, Dieu ne ment pas pour communiquer sa volonté. 
    • Et son Esprit ne détruit pas, ne pousse pas au suicide, ni au meurtre, mais à la paix.
  • Et nous pouvons aussi prier que sa volonté soit faite sur la Terre, à commencer par nos vies, mais aussi dans  notre ville, dans notre pays, dans la vie de nos dirigeants et de leurs conseillers, bons ou mauvais, justes ou achetés par la corruption ou le chantage. Car même la souffrance accomplit un but positif, lorsqu'elle vient de Dieu (2).
  • Nous pouvons enfin et surtout, se basant sur l'expression «que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel» prendre autorité, au nom (= par l'autorité) de Jésus, que SA volonté se fasse, contre toute volonté diabolique, satanique, d'esprits maléfiques dans les sphères célestes. Que tout soit soumis à Dieu, telle est notre requête. 
Ainsi, nous sommes certains de prier en pleine volonté de Dieu.

Si vous avez aimé ce texte, vous pourriez aimer aussi:

Le «Notre Père» expliqué : comprendre le Notre Père pour s'en inspirer

______________

1.     Extrait de la 2e Épître de Paul aux Thessaloniciens (chrétiens de Thessalonique), chap.  2:  Le mystère du mal permis, mais limité par Dieu, via son Esprit et son Église.

«La puissance secrète de la Méchanceté est déjà à l'œuvre; seulement, elle ne le sera pleinement que lorsque celui qui la retient encore lui laissera la voie libre. Alors, l'être méchant apparaîtra, et le Seigneur Jésus le fera mourir par le souffle de sa bouche, il le détruira par la splendeur de sa venue. L'être méchant viendra avec la puissance de Satan, il accomplira toutes sortes de miracles et de prodiges trompeurs; il usera du mal sous toutes ses formes pour séduire ceux qui vont à leur perte. Ils se perdront parce qu'ils n'auront pas accueilli et aimé la vérité qui les aurait sauvés. Voilà pourquoi Dieu leur envoie une puissance d'erreur qui les pousse à croire au mensonge. Ainsi, tous ceux qui n'auront pas cru à la vérité, mais qui auront pris plaisir au mal, seront condamnés» (Bible en français courant).

2.     Dieu, dans sa grâce (don immérité) et sa miséricorde (compassion), peut changer pour notre bien, ce qui était au départ une contrainte ou une occasion de souffrir. Mais il faut pour cela retrouver ou conserver un grand respect envers notre Dieu, même dans l'incompréhension.

«Nous savons que toutes choses contribuent au bien de ceux et celles qui aiment Dieu, et qu'il a appelés selon son projet» (Lire Romains 8.28.)

Joseph, vendu par ses frères à des marchands d'esclaves en route pour l'Égypte, après des années de souffrances, dans le mystère du mal en ce monde, a pu s'exclamer: 

«Vous projetiez de me faire du mal, mais Dieu a voulu qu'il en résulte du bien, en vue de sauver la vie d'un peuple nombreux, comme vous le voyez aujourd'hui.» (Lire Genèse 50.20.)

samedi 2 octobre 2021

Des complots dans la Bible

Je vous expose quelques-uns des textes où la Bible nous atteste que les complots existent en ce monde, depuis des millénaires. Le livre d'Esther est certainement parmi les plus descriptifs sur le sujet. Nous verrons d'autres textes auparavant.

Oui, des membres de l'élite peuvent être malveillants envers un peuple, alors que l'on préfère, en démocratie, croire à une incompétence pourtant inexplicable. Car comment expliquer des décisions illogiques et pourtant si bien coordonnées entre les pays; ces décisions et influences de la part des chefs d'États dits démocratiques et de droit, des premiers ministres, des ministres, des seniors au Gouvernement ou des haut-fonctionnaires, des présidents de grandes entreprises, des juges (magistrats), des avocats, des policiers haut-gradés, des enquêteurs, des ordres professionnels, etc ?

(La plupart des citations bibliques sont citées d'après la traduction Parole de Vie, PDV)

Vous qui êtes chrétiens, dormez-vous!?  Vous qui n'aimez pas les chrétiens, ne savez vous pas que pour les droits et libertés, vous êtes les prochains, dans la liste pour la répression de votre autonomie, après la privation des droits d'assemblée. Car la perte des droits commence par l'Église, le canari dans la mine de charbon, comme ce fut le cas sous le IIIe Reich. 

Vous verrez ici des exemples où des complots ont été compilés dans la Bible que certains d'entre vous lisent.

L'argent et la corruption

La Bible prophétise des épisodes difficiles et l'une des premières causes est l'amour de l'argent :

«Tu dois le savoir : dans les derniers jours, il y aura des moments difficiles. Les gens seront égoïstes, amis de l’argent. Ils se vanteront, ils seront orgueilleux, ils insulteront Dieu. Ils désobéiront à leurs parents, ils ne seront plus capables de dire merci. Ils ne respecteront plus les choses de Dieu. Ils seront durs, sans pitié, ils diront du mal des autres. Ils mèneront une vie de désordre, ils seront cruels, ennemis du bien. Ils trahiront les autres, ils seront violents. L’orgueil les rendra aveugles. Ils aimeront le plaisir au lieu d’aimer Dieu. Ils feront semblant d’être fidèles à Dieu, mais en réalité, ils rejetteront la puissance de la foi...» (extrait de 2Timothée 3).


Outre le chantage (blackmailing) après avoir été piégé ou constaté en faute et favorisé dans un processus de sélection, et outre la désinformation, la corruption constitue une source majeure du mal dirigé contre des populations.

Si quelqu'un peut aimer la richesse sans être corrompu, inversement, il est certain que LA CORRUPTION utilise l'appât de l'argent et des avantages matériels, comme un des vases communicants (canal d'échange de flux) pour contourner la justice ou les règles et processus établis. Ceci implique par exemple, que dans les organisations, des gens montent en grade par le pouvoir de l'argent et de l'influence (ou de ce que l'on a sur eux pour pouvoir les contrôler au moment opportun). Puis peu à peu, année après année, sur une ou deux générations, vous réalisez que les libertés d'expression et de pensée s'évaporent.  Vous constatez que les «journalistes» sont partisans et ne savent plus poser les bonnes questions ou faire les bonnes analyses. Vous remarquez aussi qu'après des mois de piétinement, les enquêtes criminelles, si elles impliquent des membres de l'élite, sont noyées dans le processus. Par exemple, des enquêtes sur les réseaux pédocriminels ou de prostitution juvénile s'évanouissent dans la chaîne de la justice. Ce sont pourtant des formes modernes d'esclavagisme. 

Des gens achètent des privilèges. Dans la Bible, on voit que l'apôtre Paul détient la citoyenneté romaine par l'un de ses parents, tandis qu'un commandant des soldats romains qui le met aux arrêts, a acheté sa citoyenneté à grand prix, et peut-être, via des manœuvres plus ou moins justes, pour une personne aussi ambitieuse:

«Alors le commandant vient trouver Paul et lui demande : "Dis-moi, est-ce que tu es citoyen romain ? " Paul répond : " Oui." Le commandant lui dit : " Moi, j’ai dû acheter très cher le droit de devenir citoyen romain. " Paul répond : " Et moi, je le suis depuis ma naissance ! "

Ceux qui voulaient frapper Paul pour l’obliger à parler le laissent aussitôt. Quand le commandant se rend compte qu’il a fait attacher un citoyen romain avec des chaînes, il a peur.» (extrait de Actes 22)


Conspiration contre le projet de reconstruction du Temple d'Israël et contre le Retour

Ce texte parle de lui-même. Sous deux rois de Perse, des ennemis d'Israël qui ne voulaient pas voir les juifs revenir de la dispersion ont soudoyé, avec de l'argent, des conseillers.

«Mais Zorobabel, Josué, et les autres chefs des familles d’Israël, leur répondirent: Ce n’est pas à vous et à nous de bâtir la maison de notre Dieu; nous la bâtirons nous seuls à l’Éternel, le Dieu d’Israël, comme nous l’a ordonné le roi Cyrus, roi de Perse. Alors les gens du pays découragèrent le peuple de Juda; ils l’intimidèrent pour l’empêcher de bâtir, et ils gagnèrent à prix d’argent des conseillers pour faire échouer son entreprise. Il en fut ainsi pendant toute la vie de Cyrus, roi de Perse, et jusqu’au règne de Darius, roi de Perse. Sous le règne d’Assuérus, au commencement de son règne, ils écrivirent une accusation contre les habitants de Juda et de Jérusalem» (extrait de Esdras 4)


Conspiration politique contre l'enfant Messie

Nous voyons le complot d'un roi pour faire assassiner le bambin Jésus, descendant de David, qui pourrait un jour prétendre au trône en Judée...

«Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée; car voici ce qui a été écrit par le prophète:

Et toi, Bethléhem, terre de Juda,

Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda,

Car de toi sortira un chef

Qui paîtra Israël, mon peuple.

Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer.

[...]

Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr

[...]

Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages. Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète:

On a entendu des cris à Rama,

Des pleurs et de grandes lamentations:

Rachel pleure ses enfants,

Et n’a pas voulu être consolée,

Parce qu’ils ne sont plus.

(extrait de Matthieu 2)


Justice injuste : Pourquoi un juge inique, si ça n'existe pas au temps de Jésus?

Si Jésus réfère à un juge inique dans une illustration sur l'insistance dans la prière, cela atteste de juges iniques dans les systèmes de la justice humaine. Autrement dit, si même un juge inique peut faire justice si l'on insiste et persiste, Dieu lui-même ne fera-t-il pas justice, envers pour ceux qui lui sont fidèles? Mais un fidèle doit avoir la foi, et cela se raréfie.

«Jésus leur dit une parabole pour montrer qu'ils devaient toujours prier, sans se décourager. Il dit: "Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et qui n'avait d'égards pour personne. Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: ‘Rends-moi justice contre ma partie adverse.’ Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il se dit: ‘Même si je ne crains pas Dieu et n'ai d'égards pour personne, puisque cette veuve me fatigue, je vais lui rendre justice afin qu'elle ne vienne pas sans cesse me déranger.’ "  Le Seigneur ajouta: "Ecoutez ce que dit le juge injuste. Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ceux qu’il a choisis et qui crient à lui jour et nuit? " » (extrait de Luc 18, trad. Segond 21)

On se souviendra de l'affaire Dutrou en France. Ce criminel ayant séquestré et tué des esclaves sexuelles a parlé de l'approvisionnement en juvéniles, d'un réseau pédocriminel. Un autre juge d'instruction a été nommé pour la suite (après sa condamnation je crois) et Pouf! Exit l'enquête sur l'existence de réseaux pédophiles. Copiez ce lien dans votre navigateur web pour accéder à l'étouffement d'une affaire de réseau d'esclavagisme sexuel juvénile: https://youtu.be/0lRLztD1SEs?t=583

Chers chrétiens, réveillez-vous. Défendez la vie. Le système de justice peut être corrompu et injuste, voire sous influences occultes (dans le sens de cachées, qui agissent dans l'ombre, sans signer des déclarations de lobbyistes). Vous ne pouvez pas ressortir l'argument de la soumission à la justice!

«Délivre ceux qu'on traîne à la mort, 

Retiens ceux qu'on amène tout tremblants pour les tuer! 

Si tu dis: «Ah, nous ne savions pas!» celui qui évalue les cœurs n’a-t-il rien compris? 

Celui qui veille sur toi ne sait-il pas tout? 

Il paiera à chacun le salaire de ses actes.» (extrait de Proverbes, 24)

Ce texte n'est pas sans rappeler le trafic humain ou les campagnes de tueries de chrétiens du Proche-Orient, comme on a vu avant l'arrivé d'un certain président américain. On ne peut rien faire contre l'État islamique, disait-on. Jusqu'à ce qu'une élection improbable vienne renverser la situation. Mais avant cela des milliers de chrétiens d'églises plusieurs fois centenaires ont été exterminés, ou forcés de migrer ou livrés à l'esclavage dans les pays de leurs ennemis.

Vous remarquerez avec le temps que ceux qui contredisent le régime finissent par être accusés de ce sur quoi ils enquêtent. Sur quelle base? Sur le fondement d'avoir parlé à des criminels et accumulé des archives issues du monde criminel, ce qui est propre à toute enquête.

Conspiration pour l'arrestation et le procès illégal de Jésus, arrêté en plein nuit, par crainte de la foule 

Il était illégal de procéder au procès de Jésus en secret, surtout à la Pâque, une fête juive majeure. Le crime de Jésus : proclamer la vérité et aimer les gens. Mais qu'importent, il se trouve toujours quelqu'un pour livrer un faux témoignage en échange d'avantages.

«Les chefs des prêtres et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mourir, et ils n'en trouvaient pas. Beaucoup rendaient en effet de faux témoignages contre lui, mais les témoignages n’étaient pas concordants. Quelques-uns se levèrent et portèrent un faux témoignage contre lui... » (extrait de Marc 14)


Conspiration contre l'Église naissante

Après le départ de Jésus, l'Église naissante, face à la persécution, reconnaît que des élites conspirent contre Dieu et son peuple. Ses membres persécutés reconnaissent un ancien stratagème déjà existant au temps du premier temple.

«Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit. Lorsqu’ils l’eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent: Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve, c’est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David:

"Pourquoi ce tumulte parmi les nations,

Et ces vaines pensées parmi les peuples?

Les rois de la terre se sont soulevés,

Et les princes se sont ligués

Contre le Seigneur et contre son Oint." [citation extraite du Psaume 2]

«En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’Israël, pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d’avance. Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.» (extrait d'Actes 4)


Mais un des plus évidents complots est exposé dans le livre d'Esther, au moment où il y a un certain retour à Jérusalem après que de nombreux juifs furent déportés lors de différentes phases du démantèlement d'Israël. Certains ont été déportés en Perse et un retour a débuté sous le règne de Cyrus. 


Esther (Livre biblique racontant le rôle joué par la reine Esther, dans l'ancien empire médo-persan)

Mise en contexte. Assuérus est généralement associé à Xerxès le Grand. Voici ce que l'on sait de son origine.

«Xerxès Ier, plus communément appelé Xerxès le Grand, était le cinquième roi de la dynastie persane achéménide. Il était le fils de Darius le Grand et son règne dura de 486 à 465 av. Il est bien connu dans l’histoire pour sa tentative d’invasion de la Grèce lors de la bataille des Thermopyles» (1)

Durant la vie de la jeune Esther, des juifs ont commencé leur Retour en Israël. Le roi Assuérus (Xerxès le Grand), contemporain d'Esther, est le fils de Darius le Grand. 


Xerxès Ier, généralement associé à Assuérus, fils de Darius Ier ou Darius le Grand.


Dans cet ancien empire unissant la Perse et la Médie, il veut montrer la grandeur de son règne par un très grand nombre de jours de fêtes où les convives sont récompensés par de nombreuses occasions de manger et de s'enivrer, durant 180 jours. Il est possible que les représentants des provinces («127 provinces (pays soumis) depuis l'Inde jusqu'en Ethiopie», Esther 1.l) soient reçues à tour de rôle. Car on imagine difficilement 180 jours d'absence des amis du régime médo-persan dans ces régions. Les femmes sont séparées des hommes pour certains moments festifs. À l'un de ces banquets bien arrosés, au moment où le vin en excès applique sa morsure, le roi empereur veut montrer la grande beauté de la reine Vasthi devant ses grands, son élite. Mais elle a son banquet avec les femmes et refuse de venir défiler. Cela est considéré par les 7 plus proches princes, conseillers de Perse et de Médie sur les affaires légales, comme un affront que les autres femmes, à commencer par celles des membres de l'élite, pourraient imiter. Ces conseillers du roi lui recommandent de dépouiller Vasthi, la reine, de son titre royal et de ses privilèges associés. Une vaste opération de recrutement est lancée pour remplacer Vasthi à la fonction. 

Dieu agit depuis l'invisible avant le visible

Dieu fait tourner cette histoire fâcheuse de mœurs et de jeu politique et sociétal, en une opportunité avant même que le monde d'alors sache le drame qui va suivre. Il permet qu'une jeune juive déportée, Esther, orpheline et nièce de son ex-tuteur légal, Mardochée, un juif fonctionnaire, soit recrutée comme candidate sélectionnée parmi des finalistes, puis trouve la faveur des serviteurs du roi et lui soit présentée avec d'autres. Outre leur beauté, les entrevues auxquelles sont soumises ces candidates, font ressortir Esther du lot. Après un important et long processus, c'est elle qui est investie du statut de reine, juste avant la montée d'une haine démente contre les juifs, promue par un dénommé Haman. Ce dernier a été élevé au statut de premier ministre, au-dessus des princes de l'entourage de Xerxès. 

Le riche et ambitieux, Haman l'agagite (soit d'une origine historiquement ennemie d'Israël ou du même esprit que Agag), prend Mardochée en haine. Ce dernier refuse de se prosterner devant cet orgueilleux. Voyant que Mardochée est juif, il entreprend de faire approuver par la cour du roi, un génocide contre les juifs de l'empire, sous fausse accusation que ce serait un peuple ingouvernable. Mais c'est sans savoir que la reine Esther est juive... Esther n'est plus en âge pour la tutelle de son oncle, mais elle prend encore des conseils de lui. 

Bien que le nom de Dieu ne soit pas mentionné directement dans le livre, on le déduit entre autres par

  • l'origine juive du peuple déporté que Haman veut faire exterminer 
  • ainsi que par le jeûne demandé à tous les juifs pour faire réussir la tentative d'Esther de sauver le peuple. C'est incontestablement le Dieu d'Israël (des juifs) qui fait l'objet du jeûne.

Nous voyons donc l'intervention divine dès avant le projet de génocide. Une reine est abaissée, une autre est élevée. Un conspirateur contre le peuple de Dieu entreprend de s'élever encore plus haut, avec le pouvoir de l'influence. 

Revirement : Ceux qui planifient l'extermination des juifs avec Haman sont bientôt pris au piège et leur déclin s'amorce. La nouvelle reine révèle ses origines, en demandant sans avoir été appelée et au péril de sa vie, une audience spéciale au roi. Après deux banquets, elle accuse Haman en dévoilant le complot de mort contre son peuple. Bien que le décret d'un jour de génocide ne puisse être renversé, Xerxès émet un autre décret pour permettre aux juifs de se défendre et de tuer et piller tous ceux qui en veulent à leur vie et qui veulent piller leurs biens. La date du jour du génocide planifié a été tirée au sort par Haman. 

Ainsi, après le jeûne proclamé par la reine Esther, une grande délivrance est accordée et les juifs tuent leurs ennemis durant 1 jour dans l'empire. Puis, ils ont la permission de le faire une deuxième journée dans la ville de Suse, où Xerxès a son palais royal et où le délai de proclamation le permet. Mais les juifs ne s'abaissent pas à piller les maisons de leurs ennemis. Ce n'est pas une question de vengeance ici, mais de justice et de protection contre un acte dément, contre un projet qui reviendrait constamment, sinon. 

Permettez-mois un peu d'ironie : si l'on applique la logique actuelle supportée par de nombreux franco-protestants en 2021, alors selon plusieurs de nos chrétiens contemporains, le peuple aurait dû se soumettre à un premier décret injuste, comme on se soumet à des décrets injustes aujourd'hui. En effet, il y avait au temps d'Esther une loi, un décret royal pour un jour particulier de mort. C'était légal. Mais les juifs, sous la vigilance de Mardochée qui a su convaincre Esther, ne se sont pas laissés soumettre à une proclamation injuste.

«Suis-je le gardien de mon frère ?», dit Caïn, après avoir commis le premier meurtre

Les chrétiens devraient être les premiers à savoir que de tout temps, l'Histoire est remplie de complots,  d'injustices, de faux témoignages et de meurtres. Et le rôle des chrétiens n'est pas de se précipiter pour obéir les premiers à l'injustice. Les caractères croyants fidèles ont refusé de fléchir les genoux devant ce qu'ils savaient être injuste. Il y a eu incontestablement de multiples complots relatés dans la Bible. Mais trop de chrétiens, réels ou de nom seulement, persistent à ridiculiser les complots dans le monde actuel ou à stigmatiser ceux qui croient que cela arrive fréquemment dans l'histoire du monde et des peuples. Selon le livre Esther, Xerxès lui-même fût plus tard assassiné...

_______________

1.    

https://anciennescivilisations.com/histoire-egypte/les-10-plus-grands-pharaons-de-legypte-ancienne


vendredi 17 septembre 2021

Dieu aime quand ses enfants demandent...

Tous ces versets bibliques nous encouragent à Demander à Dieu pour divers besoins. Les promesses sont à ceux qui croient et qui demandent dans le but de servir. Si vous demandez plusieurs choses depuis longtemps et régulièrement, un jour vous commencez à récolter régulièrement des choses nouvellement demandées, mais surtout des bénédictions attendues dans la foi.

Capture d'écran tirée de la vidéo musicale I Wonder As I Wander, avec Simon Khorolskiy


Je vous propose un extrait de quelques versets bibliques sur l'importance et les bénédictions attachées au fait de demander à Dieu, pour obtenir une réponse à un besoin, à un certain moment de notre vie. Ces extraits ont été trouvées dans un feuillet intitulé «Have You  Asked?» publié par "The 700 Club Canada". Je les ai extrait d'une version de la Bible en français pour notre édification. 

En gros, le feuillet mentionne que cela peut nous sembler étrange que Jésus demande à un aveugle «Que veux-tu que je fasse pour toi?», le besoin étant alors si évident. Dieu utilise peut-être nos besoins pour que nous le connaissions et nous approchions de Lui. Il peut vouloir que nous apprenions que notre foi (assurance, confiance) en Lui, le fait agir en notre faveur. Et quand nous demandons quelque chose de précis et qu'Il répond, notre foi grandit, notre relation avec Lui se renforce.

«We rejoice with thanksgiving in realizing that God cares about us as His precious child. God loves to give to His children, and He loves to have His children ask - so that both He and we can rejoice together» (Nous nous réjouissons avec gratitude en réalisant que Dieu se soucie de nous en tant que son précieux enfant. Dieu aime donner à ses enfants, et il aime que ses enfants lui demandent - afin que lui et nous puissions nous réjouir ensemble.)

Voici quelques précieux extraits bibliques à lire et à prier souvent, en les soumettant à Notre Dieu à voix haute. Lorsque nous lisons d'une manière audible, la Parole de Dieu entre par deux portes : nos yeux et ce que l'on entend. 

«Oui, tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, tu es plein d’amour pour tous ceux qui font appel à toi». (Psaumes 86.5, Second 21, ci-après S21)

«J'offre ma réponse, mais on ne me demande rien. 
Je suis disponible, dit le Seigneur, mais on ne me consulte pas. 
J'ai annoncé: "Me voici, j'arrive", mais à une nation qui ne s'adressait pas à moi» (Esaïe 65.1, Bible en français courant)

«Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.
Car celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et l’on ouvre à celui qui frappe. (Matthieu 7.7, Bible du Semeur (BDS) 2015)

 

«Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père céleste donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.» (Matthieu 7.11, BDS 2015)

[pour Matthieu 18.19 vois la note 1]

«Jésus lui répondit : Si tu savais quel don Dieu veut te faire et qui est celui qui te demande à boire, c’est toi qui lui aurais demandé à boire et il t’aurait donné de l’eau vive.» (Jean 4.10, BDS 2015)

 

«[Cependant,] même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l'accordera.» (Jean 11:22, S21, juste avant la résurrection de Lazarre) 

 

«Et quoi que ce soit que vous demandiez en mon nom, je le réaliserai pour que la gloire du Père soit manifestée par le Fils.» (Jean 14.13, BDS 2015)

 

«Je le répète : Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.» (Jean 14.14, BDS 2015)

 

«Mais si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez.» (Jean 15.7, BDS 2015)

 

«Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, pour que votre joie soit complète.» (Jean 16.24, BDS 2015)

 

«Il nous donne ce que nous lui demandons, parce que nous obéissons à ses commandements et que nous faisons ce qui lui plaît.» (1er Jean 3.22, BDS 2015)

 

«Cela, je vous l'ai écrit, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. Voici l'assurance que nous avons auprès de lui: si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, quoi que ce soit que nous demandions, nous savons que nous possédons ce que nous lui avons demandé.» (1er Jean 5.13-15, Nouvelle version Segond révisée, 1978)


______________

1.     Matthieu 18.19 a été laissé de côté ici, car en contexte, il concerne les problèmes de fautes dans l'assemblée chrétienne, l'Église comme on le voit dans les versets qui précèdent 15 à 18 et qui suivent le texte, soit les versets 20 à 35 qui illustrent le pardonné qui ne pardonne pas aux autres membres de l'assemblée, ces derniers reconnaissent leur faute. Mise en contexte, la demande à Dieu en Mt. 18.19 consiste à reconnaître la décision prise, avec amour, par les responsables de l'assemblée, envers le coupable d'un péché sérieux. Par exemple, ils peuvent lui faire une réprimande privée ou même publique et dans les cas de refus de changer, il peuvent l'exclure de la communion (présence) avec l'assemblée jusqu'à une attitude repentante.